Qu’est-ce qu’une AMAP ?

Le principe d’une AMAP

Qu’est ce qu’une AMAP ?

Une AMAP est une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne ayant pour objectif de préserver l’existence et la continuité des fermes de proximité dans une logique d’agriculture durable, c’est-à-dire une agriculture paysanne, socialement équitable et écologiquement saine.
Il s’agit aussi de permettre à des consommateurs d’acheter à un prix juste des produits d’alimentation de qualité, en étant informés de leur origine et de la façon dont ils ont été produits, et de participer activement à la sauvegarde et au développement de l’activité agricole locale dans le respect d’un développement durable.
Un partenariat s’établit entre un groupe de consommateurs et un agriculteur de proximité. Il se formalise par un contrat individuel dans lequel chaque adhérent-consommateur achète en début de saison une part de la production (fruits, légumes, viande, fromage, œufs, pain…) qui lui est distribuée périodiquement à un coût constant. Le producteur s’engage à fournir des produits de qualité dans le respect de la charte des AMAP.

Historique des AMAP

La démarche AMAP remonte aux années 60 au Japon, où des mères de familles s’inquiètent des conséquences de l’intensification de l’agriculture et des risques pour l’alimentation de leurs enfants. Elles se regroupent et passent un contrat avec un agriculteur : en échange de la garantie d’achat de toute sa production à l’avance, l’agriculteur ‘engage à cultiver sans produit chimique. A la même époque, des expériences communautaires se développent aussi en Europe. En 1985, le concept est importé d’Europe vers les États-Unis. Mais c’est en 2000 qu’un agriculteur français, suite à un voyage aux États-Unis, décide de lancer la 1ere AMAP. Aujourd’hui, le phénomène continue de se propager au niveau mondial et de façon exponentielle en France.

Le réseau et la Charte des AMAP

ThouAMAPorte fait partie du réseau MIRAMAP, Mouvement Interrégional des AMAP. Ce mouvement créé en février 2010, plus qu’un réseau ou une fédération s’affirme comme un mouvement de la société civile rassemblant des producteurs et consom’acteurs en synergie avec des partenaires du monde agricole et de l’économie solidaire et oeuvrant à renforcer la cohésion des AMAP à travers le partage d’une éthique commune, de mutualiser les expériences et les pratiques et d’assurer la représentation et la mise en valeur des AMAP au niveau national.

Une nouvelle charte des AMAP, remplaçant celle de 2003 a été publiée en 2014 par MIRAMAP.
http://miramap.org/IMG/pdf/charte_des_amap_mars_2014-2.pdf

Elle reprend les objectifs, les principes fondamentaux et les engagements autour desquels se retrouvent amapiens-iennes et paysans-annes.
Voici les 5 principes fondamentaux que l’on retrouve dans la charte :

  1. Une démarche d’agriculture paysanne
  2. Une pratique de l’agro-écologie
  3. Une alimentation de qualité et accessible
  4. Une participation active dans une démarche d’éducation populaire
  5. Une relation solidaire contractualisée sans intermédiaire.

Une AMAP n’est pas qu’un panier

Participer à une AMAP est une démarche citoyenne qui implique des engagements

L’adhérent prend les responsabilités suivantes et devient un « consom’acteur » :

  • S’engager en payant sa part de la récolte à l’avance, en comprenant que cela inclut le partage des risques et des bénéfices avec la ferme, pour la saison à venir.
  • Venir chercher son panier au jour et à l’heure dits. Prévenir s’il ne peut prendre son panier (retard, vacances, etc.) et convenir d’un arrangement selon les possibilités qui ont été définies au début de la saison.
  • Communiquer en toute franchise et liberté ses bonnes remarques, ses questions ou ses insatisfactions directement auprès de son producteur et du coordinateur, pour qu’ils puissent examiner ensemble si des explications ou des améliorations sont possibles.
  • Partager ses idées et ses initiatives avec la ferme et les autres partenaires afin d’améliorer le fonctionnement du projet.

Les producteurs s’engagent eux aussi !

En devenant partenaire d’une AMAP, le producteur prend les responsabilités suivantes :

  • Produire une diversité de légumes et d’autres éléments, si possible, pour composer des paniers variés.
  • Livrer les produits au jour et à l’heure dits.
  • Aviser ses partenaires en cas de problèmes exceptionnels qui affecteraient la livraison ou toute activité : problème climatique grave, maladie, etc.
  • Être ouvert pour expliquer le travail de la ferme à ses partenaires.
  • Prendre en compte les remarques et les besoins de ses partenaires. Dans le cas où il ne peut satisfaire à une demande, en expliquer les raisons. Effectuer une évaluation à la fin de la saison.